Comment choisir une motobineuse électrique ou thermique ?

Quand on n’a pas des connaissances poussées en mécanique agricole, il n’est pas toujours facile de savoir quel modèle de motobineuse acheter. Pourtant, si vous avez un jardin potager à préparer avant la saison des pluies ou une pelouse à installer chez vous, il vous faut impérativement vous procurer cet engin pour éviter de perdre du temps et de l’énergie avec les équipements traditionnels. La question est donc de savoir de quels critères il faut tenir compte pour dénicher la bonne motobineuse électrique ou thermique parmi les milliers de modèles qui se proposent actuellement sur le marché. Pour vous aider, voici les principaux critères techniques de choix d’une motobineuse.

Pourquoi acheter une motobineuse ?

L’importance d’avoir une motobineuseélectrique ou thermique – n’est plus à démontrer. Déjà, ce sont des engins agricoles conçus pour biner ou fraiser la terre en vue de l’aérer et la préparer à recevoir une semence, une plante ou encore une pelouse.

Et même si elles sont dirigeables manuellement, les motobineuses peuvent faire, en un passage, ce qu’il vous aurait fallu plusieurs heures à faire : sarcler, labourer, biner, mélanger la terre au compost, etc. Elles vous évitent d’avoir à utiliser les matériels agricoles traditionnels et vous font donc économiser de l’énergie physique et surtout du temps.

Motobineuse électrique ou thermique : laquelle acheter ?

Entre les motobineuses électriques et les motobineuses thermiques, vers quel modèle faut-il se tourner idéalement ? Tout dépend de ce que vous recherchez.

En effet, les motobineuses électriques fonctionnent à l’électricité et ne sont efficaces que sur les petites et les moyennes surfaces telles que les parcs, les petits jardins, etc. Ce sont aussi des engins filaires qui contraignent à rester plus ou moins proche de la prise de courant, ce qui limite quelque peu les déplacements. Toutefois, les motobineuses électriques sont relativement plus légères, plus faciles à manier et exigent donc moins d’effort physique.

De leur côté, les motobineuses thermiques sont alimentées à l’essence. On les appelle aussi des « motobineuses à essence ». Très robustes, très puissantes et plus durables, elles sont plus autonomes, car non-filaires et peuvent donc biner de très larges surfaces.

Alors, électrique ou thermique ? À vous le choix.

Quels sont les principaux critères de choix d’une motobineuse ?

Les motobineuses ont beau se ressembler, elles diffèrent les unes des autres sur plusieurs points. Pour éviter d’acheter un modèle que vous allez désaimer après quelques semaines ou quelques mois, il est important de faire votre choix suivant les critères techniques ci-après.

Les fraises de la motobineuse (type, nombre, diamètre, fixation)

Les motobineuses sont équipées de fraises installées sous leur moteur avec une transmission par pignons, par chaines ou encore par courroies. Ces fraises, ce sont les roues à griffes à diamètre et à nombre variables qui s’enfoncent dans la terre pour la retourner.

Le nombre des fraises qui équipent une motobineuse détermine la largeur sur laquelle celle-ci peut travailler et surtout la durée nécessaire pour achever le travail. Plus une motobineuse possède de fraises, plus rapide et plus efficace elle sera. Avec 8 fraises par exemple, une motobineuse pourra travailler sur une largeur de 1,1 m, tandis qu’avec 6 fraises, elle ne travaillera que sur 0,9 m. Dans tous les cas, des modèles ayant entre 4 et 6 fraises devront vous convenir, à moins que vous ayez des besoins spéciaux.

Il faut aussi tenir compte du diamètre des fraises. C’est de ce paramètre que dépend la profondeur sur laquelle les fraises pourront s’enfoncer dans la terre. Plus vous avez besoin d’un fraisage en profondeur, plus le diamètre de vos fraises devra être grand.Hecht

Vous penserez également à la fixation des fraises, car on en retrouve deux types sur le marché. Les fixations à goupilles et les fixations à boulons. Nous vous recommandons les premières, car elles sont plus simples.

Sur le marché, vous verrez certainement des motobineuses équipées de fraises de labour. S’il est vrai qu’elles peuvent, en un passage, effectuer labour, fraisage et ameublir le sol sur une profondeur plus ou moins importante, il est parfois préférable que le fraisage et le labour soient réalisés de manière séparée. Pensez-y donc.

Les protections

Il est très important que les fraises d’une motobineuse soient dotées de carter de projection. Ce sont des composants installés au-dessus des fraises et qui servent à retenir les cailloux et la terre qui pourraient être projetés sur le visage du conducteur ou dans ses bottes pendant le fraisage.

Il est aussi important de choisir une motobineuse équipée de disques protège-bordures. Non seulement ils serviront de protection aux fraises, mais ils permettront également de délimiter le fraisage afin d’éviter les projections latérales de terre pendant le fraisage.

Pensez, pour finir, à vérifier si le constructeur de la motobineuse a prévu d’autres systèmes de sécurité. Un double interrupteur pourrait par exemple vous intéresser.

Einhell MotobineuseLa vitesse et le guidon

Les motobineuses sont équipées d’un guidon servant à contrôler la direction de la machine pendant le travail. Pour un confort maximal d’utilisation, optez pour une motobineuse dont le guidon peut être orienté dans toutes les directions (vers le haut, le bas, la gauche ou la droite).

Et si vous n’avez pas un très large espace pour ranger l’engin, vous devriez peut-être penser à choisir un modèle à guidon pliable.

En ce qui concerne la vitesse, choisissez préférentiellement une motobineuse à deux vitesses (une à l’avant et une à l’arrière). Toutefois, si vous recherchez un engin pouvant faire des passages rapides et efficaces, optez pour un modèle à trois vitesses (deux à l’avant et une à l’arrière).

La nature et de l’intensité des travaux à effectuer

Pour les critères de choix précédents, nous n’avons pas fait la différence entre les motobineuses électriques et les modèles thermiques. En fait, il faut noter que techniquement, les motobineuses électriques ne sont performantes que sur des terrains de surface inférieure ou égale à 1 000 m². Elles conviennent donc plus aux petits jardins.

Dès que la surface à travailler excède les 1 000 m², ce qu’il vous faut, c’est une motobineuse thermique. Vous rechercherez dans ce cas, un engin ayant une puissance minimale de 5 CV avec une cylindrée de 200 ccs. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un couple important et par ricochet d’un excellent ameublissement de la terre sur une superficie allant jusqu’à 2 000 m², sans que la machine ne tourne nécessairement à plein régime.

Tenez donc compte, pour votre choix d’une motobineuse thermique ou électrique, de l’usage que vous comptez faire de l’engin.

La puissance du moteur (pour les motobineuses électriques)

Pour ceux qui voudront acheter une motobineuse électrique, sachez que la puissance de l’engin sera un facteur très déterminant dans sa performance sur le terrain. Plus elle a une puissance élevée, plus rapidement elle pourra traiter le sol.

Actuellement, les motobineuses électriques disponibles sur le marché proposent jusqu’à 1 500 Watts et peuvent donc faire tourner leurs fraises à 310 tours par minute.

Evidemment, vous n’allez pas choisir un engin sur la base exclusive de la puissance que peut déployer son moteur. Il est aussi important de se rappeler que la puissance d’une machine entretient une corrélation positive avec sa consommation énergétique. Plus votre appareil est puissant, plus son impact sur votre facture d’énergie sera sensible. Adaptez donc vos besoins à votre budget.

Suivez ces recommandations, et vous n’aurez aucune difficulté à trouver la motobineuse qu’il vous faut.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Motobineuse Electrique
Enable registration in settings - general